développeur d’applications bubble

Comment un chef de produit est devenu son propre développeur d’applications

 

Jean-Baptiste Giambarresi a travaillé dans la tech pendant des années, mais jamais du côté du bâtiment. Il a supervisé des projets d’applications mobiles et a compris ce qu’il fallait pour livrer quelque chose, mais l’idée de le construire lui-même n’était pas vraiment envisageable, jusqu’à ce qu’il découvre Bubble . Nous avons parlé à Jean-Baptiste de la façon dont il a trouvé son chemin vers Bubble et comment la publication de ses progrès sur LinkedIn a conduit à des innovations de produits imprévues.

Que faisiez-vous avant de découvrir le no-code ?

Avant de découvrir Bubble, je travaillais comme chef de produit dans une grande entreprise française de médias. J’étais en charge de plusieurs applications mobiles, en veillant à ce que nos utilisateurs soient les premiers à obtenir les informations dont ils avaient besoin à partir de nos applications.

Je travaille dans le monde du numérique depuis plusieurs années maintenant et j’ai toujours été avide d’utiliser les nouvelles technologies. Je ne dirais pas que je suis une personne technique, mais je suis certainement curieux et désireux d’améliorer mes connaissances.

Comment avez-vous découvert des outils sans code comme Bubble ? Qu’est-ce qui vous a motivé à commencer à utiliser Bubble en particulier ?

Un ami m’a parlé de Bubble il y a deux ans alors que je travaillais sur un projet d’application mobile. D’après ma compréhension de Bubble à l’époque, je ne pensais pas que c’était le bon outil pour créer une application mobile. J’avais déjà commencé à créer mon application sur une autre plateforme, et je savais que ce serait une énorme perte de temps si je devais changer de cap. Les trois principaux points qui m’ont finalement convaincu de construire sur Bubble étaient :

  1. J’avais besoin de créer une application de bureau solide et je voulais pouvoir l’adapter au mobile sans créer de produit séparé.
  2. La communauté Bubble était vraiment impliquée et désireuse d’aider.
  3. Les possibilités sont énormes sur Bubble, et la simplicité est la clé. Je n’ai pas vu les mêmes opportunités disponibles avec d’autres applications dans l’espace.

Quels ont été vos projets les plus excitants sur Bubble ?

Le projet qui me passionne le plus est sans aucun doute celui sur lequel je travaille actuellement : PrepInt .

PrepInt est une application pour aider les demandeurs d’emploi à organiser leur recherche d’emploi, y compris les moyens de suivre les candidatures en attente, les meilleures pratiques pour se préparer aux entretiens, etc.

Où avez-vous trouvé des ressources pour vous aider lorsque vous avez commencé à apprendre Bubble ?

Heureusement, les ressources internes de Bubble sont assez claires, y compris les vidéos Academy, Manual et YouTube. J’ai aussi beaucoup utilisé la communauté Bubble ! J’ai trouvé des réponses à 80% de mes questions en lisant le forum.

Avez-vous des conseils à donner aux personnes qui débutent leur aventure bouillonnante ?

Le démarrage est la partie la plus difficile. La courbe d’apprentissage sur Bubble peut être agressive, mais il ne fait aucun doute qu’une fois que vous aurez commencé, vous serez ébloui par vos propres progrès.

Et demandez de l’aide quand vous en avez besoin ! La communauté est toujours gentille et minutieuse lorsqu’elle vous guide.

Aussi, je recommande d’essayer de sortir des sentiers battus : j’ai résolu BEAUCOUP de mes « problèmes » en regardant le scénario différemment. Plus vous travaillerez dans Bubble, plus vous vous rendrez compte que vous avez déjà des solutions lorsque vous rencontrez un problème.

Aviez-vous déjà envisagé de construire en public auparavant ?

Je n’avais jamais entendu parler de construction en public. Mais lorsque j’ai commencé à participer à la campagne Build in Public, j’ai réalisé qu’il y avait en fait beaucoup à partager en ligne sur mon travail, et au fur et à mesure, j’ai pu voir à quel point il peut être avantageux d’impliquer votre communauté dans la prise de décisions sur les produits.

Quels ont été les avantages de Building in Public ?

J’ai eu l’opportunité d’impliquer ma communauté sur LinkedIn et j’ai pu les inclure dans certaines décisions de conception grâce à ces communications Build in Public.

Les gens qui me suivent sur LinkedIn savent que je n’ai pas de formation technique, et ils semblaient très intéressés par Bubble car ils ont vu que je suis capable de construire une plateforme aussi robuste sans connaissances techniques.

Le seul combat auquel j’ai dû faire face était le rythme des publications ; comme il s’agit d’un side-project, il était difficile de préparer les communications et de continuer à développer l’outil en même temps.

En quoi Building in Public vous a-t-il été bénéfique ?

Beaucoup de gens sont venus me voir pour me demander des informations sur Bubble, et je suis sûr qu’ils penseront désormais à Bubble lors du lancement d’un projet. En fait, certains de mes amis ont lancé des projets sur Bubble ! Au début, ils m’appelaient très souvent pour obtenir de l’aide, mais maintenant ils se développent très rapidement par eux-mêmes. Merci Bulle !

Retour en haut